Après les Grands Boulevards, ça chauffe encore au Virgin Saint-Quentin !

Publié le par soutien

Après Amandine, c’est au tour de Sylvain, vendeur et représentant Sud sur un autre magasin, d’être à nouveau inquiété par la direction. Notre réponse ? Une trentaine de militants (collectif de solidarité, Solidaires, Cgt, Lcr et Pcf) venus de Paris ou des Yvelines pour le soutenir ce vendredi durant près d’une heure. Nos slogans des Grands Boulevards n’ont eu aucun mal à trouver un écho au beau milieu du centre commercial moderne où Virgin est le magasin le plus important.

 

IMG-0721.JPG

 

Ci-dessous, le tract distribué à 1500 exemplaires à la clientèle :

 

Non à la répression antisyndicale

chez Virgin !

 

 

Le 21 décembre 2007.

 

Cher-e-s client-e-s,

 

Sylvain est libraire au magasin Virgin (entreprise détenue conjointement par le groupe Lagardère et le fonds d’investissement Butler) de Saint-Quentin-en-Yvelines depuis son ouverture en 2005. Suite à sa candidature aux élections professionnelles dans l’enseigne et à sa nomination comme représentant du syndicat Sud en 2007, rien ne va plus : la direction remet en cause son professionnalisme et son comportement et le convoque, à quatre reprises déjà, pour le sanctionner (avertissement et sept jours de mise à pied au total).

 

Lors de son dernier entretien le 30 novembre, la direction lui a reproché d’avoir « tenté d’enfreindre la loi sur le prix unique du livre », des faits postérieurs à sa convocation - ce qui est irrégulier - et d’autres âneries du même acabit… Nous étions nombreux le 6 juillet dernier à venir manifester notre solidarité avec Sylvain, nous revenons ce jour pour que la direction cesse enfin de le harceler !

 

Virgin s’est déjà fait connaître pour ses pratiques antisyndicales : en 2004, c’est le licenciement d’un délégué Cgt, avec l’aval du Ministère du Travail, pour avoir soi-disant… harcelé moralement son Directeur ! En 2005, c’est celui d’un candidat Cgt pour avoir… mangé la pizza d’une collègue ! En 2006, c’est l’éviction d’Amandine, Conseillère du salarié pour Solidaires, suite à de prétendues menaces envers sa hiérarchie sans que la direction ne sollicite l’autorisation de l’Inspection du Travail ce qui est pourtant obligatoire ! Une stratégie mise en échec : la justice vient successivement de condamner Virgin à payer 19.000 € au salarié licencié pour une part de pizza et à réintégrer Amandine sur son magasin après un an de lutte (plus d’infos sur http://boycottvirgin.over-blog.com). La politique du personnel de Virgin, aussi détestable que ridicule, doit cesser !

 

Nous demandons l’arrêt des sanctions

contre les représentants syndicaux chez Virgin !

 

Le droit de se syndiquer, tout comme celui de faire grève que le gouvernement remet frontalement en cause, font partie de nos libertés fondamentales. Le patronat n’hésite pas à s’attaquer aux syndicalistes jugés trop revendicatifs pour mieux assoir sa politique de précarisation généralisée. Ne laissons pas faire !

 

Bonnes fêtes !

 

 

Les syndicats, associations et organisations politiques signataires : les Alternatifs Yvelines, des adhérent-e-s de la Cgt, collectif de solidarité avec Amandine, comité antilibéral de Trappes, Lcr Yvelines, Pcf Yvelines, Union syndicale Solidaires Yvelines, Sud Mc Do, Sud Santé-Sociaux Yvelines, Sud Virgin.

 

IMG-0723.JPG

 

Sylvain passera également, le 27 février 2008, aux Prud’hommes pour discrimination syndicale. Il écope finalement d'un simple avertissement. La direction (le magasin a pedu des sous suite à notre venue) n’a plus qu’à bien se tenir ou il se pourrait bien que le Virgin de Saint-Quentin devienne notre terrain de jeu hebdomadaire…

Publié dans Action

Commenter cet article