Communiqué de Sud Virgin et de Solidaires Paris

Publié le par soutien

  • AMANDINE :

    VIRGIN LIQUIDE LA LIBERTE SYNDICALE ET LE CODE DU TRAVAIL !

     

     

    Communiqué de presse

     

     

    Le 19 décembre 2006.

     

    Amandine, vendeuse vidéo depuis 1998 au Virgin des Grands Boulevards Paris 2ème et militante SUD, a reçu ce jour sa lettre de licenciement.

    Amandine était en mise à pied conservatoire depuis le 5 décembre. Elle a été convoquée le 14 décembre dernier par le Directeur Régional et le Directeur du magasin à son entretien... au siège de Virgin à Clichy ! En guise de comité d’accueil : des vigiles, un huissier et la Police...

    On lui reproche de s’être mal occupé d’un client, de remettre en cause l’autorité de la direction et d’avoir menacé le Directeur Régional. Rien que ça !

    A travers cette procédure, c’est l'activité du syndicat SUD, qui existe chez Virgin depuis mars dernier, qui est visée à l'approche des élections professionnelles prévues en février 2007. Ce n'est pas la première fois que les représentant(e)s du personnel de Virgin ont eu à subir des sanctions arbitraires.  Pour mémoire, la direction de Virgin s'est illustrée, il y a quelques années, en licenciant, avec l'aval du Ministère du Travail (de droite), un représentant CGT au motif qu'il aurait... harcelé moralement son Directeur ! Qui est encore dupe de tout cela ?

  • De surcroît, Amandine est désignée comme Conseillère du salarié (statut de salarié protégé) par SOLIDAIRES Paris. La direction de Virgin a donc délibérement choisi de ne pas respecter la procédure spéciale de licenciement propre aux représentant(e)s du personnel, à savoir l'obligation de consulter le Comité d'Entreprise et de saisir l'Inspection du Travail. La direction veut également, en procédant de la sorte, intimider les employé(e)s du magasin qui se sont fortement mobilisés (pétition et débrayages) en faveur de leur collègue.

  •  
  • Nous exigeons la réintégration immédiate d'Amandine et l'arrêt des sanctions à l'encontre de nos représentant(e)s. Amandine est également soutenue dans sa lutte par des militant(e)s d'autres syndicats et différent(e)s représentant(e)s politiques.


  • Un nouveau rassemblement et un débrayage du personnel sont prévus samedi 23 décembre à 15 h devant le magasin 5 boulevard Montmartre (M° Grands Boulevards). Une action juridique va également être enclenchée.

Publié dans Actualité

Commenter cet article