Soutien du SCIAL-RP (CNT)

Publié le par soutien

Le Syndicat du Commerce & des Industries de l’Alimentation de la région parisienne (SCIAL-RP) et la Coordination nationale des Caissiers-Vendeurs des RELAY-RELAIS H tiennent à apporter leur plus totale solidarité à Amandine, vendeuse salariée de VIRGIN frauduleusement, et au mépris de toutes les protections légales, en butte à une procédure de licenciement.

Une fois de plus, c'est selon les grotesques –mais habituels– "motifs", que tous les salariés du Commerce connaissent parfaitement (le pseudo-mécontentement de la clientèle) et dans la plus pure ligne d'acharnement anti-syndicaliste du groupe LAGARDERE où seuls les syndicats "maisons" sont appréciés à leur juste valeur, qu'Amandine subi cet acharnement.

Au-delà de la situation personnelle d'Amandine, les signataires rappellent que la mission de Conseiller du salarié, qui permet notamment aux salariés des très petites entreprises et des entreprises sans représentants du personnel d'être assistés durant les procédures de licenciement, doit être considérée comme une mission d'utilité publique. Celle-ci est souvent remplie avec une très grande abnégation (et non sans risques) de la part des Conseillers du salarié. Aussi, la répression contre Amandine doit être considérée comme une attaque contre tous les Conseillers du salarié.

Le SCIAL-RP et la Coordination nationale des Caissiers-Vendeurs des RELAY-RELAIS H demandent tant aux pouvoirs publics qu'aux organisations syndicales de prendre dans cette affaire toutes leurs responsabilités et de faire enfin appliquer le Droit au sein du groupe LAGARDERE.

Pour sa part, la Coordination des Caissiers-Vendeurs des RELAY-RELAIS H poursuit son combat au sein du groupe LAGARDERE pour l'intégration des 2000 vendeurs(es) des RELAY au sein de la filiale HACHETTE et pour le respect de leur dignité et de leurs droits.

Paris, le 20 décembre 2006.

Publié dans Soutien

Commenter cet article