On en parle dans le journal de LO

Publié le par soutien

Dans l'hebdomadaire de Lutte Ouvrière du 29 décembre :

Virgin Boulevard Montmartre (Paris 2e) Une syndicaliste menacée de licenciement

Samedi 23 décembre, une quarantaine de personnes ont à nouveau manifesté à l’entrée du magasin Virgin du boulevard Montmartre à Paris, pour s’opposer au licenciement d’une employée de ce magasin.

Officiellement, il lui est reproché une «altercation avec un client» et «insubordination et menace envers la hiérarchie». Mais la direction de ce magasin est coutumière de ce genre de motifs «sur mesure» quand elle cherche à se débarrasser d’un employé. En l’occurence, il s’agit ici d’une syndicaliste de SUD, une militante combative qui s’est opposée dans le passé, à plusieurs reprises, à des licenciements abusifs ou à des attitudes discriminatoires de la direction contre ses collègues.

L’abus de pouvoir est la forme de dialogue social qu’affectionne la direction de ce magasin. Elle a d’ailleurs bafoué la procédure légale de licenciement pour une salariée qui, en tant que «conseillère du salarié», peut intervenir là où il n’y a pas de syndicat.

Vis-à-vis de ses employés, la direction de Virgin ne connaît qu’une seule consigne: «Travaille et tais-toi!», une devise peu compatible avec la présence d’une militante qui entend faire respecter les droits des salariés.

De nombreux clients ont signé la pétition pour soutenir la salariée menacée. Plusieurs de ces clients solidaires ont d’ailleurs déclaré que, finalement, ils feraient leurs achats de Noël ailleurs. Comme quoi, licencier un salarié ne rime pas forcément avec bonne publicité...

En attendant, la mobilisation pour empêcher ce licenciement va se poursuivre dans les jours qui viennent.

Correspondant LO

Publié dans Médias

Commenter cet article