Des soutiens du Maroc !

Publié le par soutien

Sachez que je soutiens entièrement votre lutte au sein et devant les magasins de Virgin et vos actions de solidarité envers l'une de vos camarades, licenciée abusivement. Ce licenciement reflète le cynisme  avec lequel sont traités les travailleurs de ce monde, autant dire comme des esclaves.

Je dénonce vigoureusement et je combats ces pratiques, ignobles reflets de l’organisation capitaliste du monde et donc du travail et je condamne énergiquement ces pratiques musclées et antisyndicales de Virgin qui vont à l’encontre des législations nationale et universelle et notamment les dispositions de la convention internationale de l’OIT N. 135 concernant la protection des représentants  des travailleurs dans l’entreprise et  la convention N. 87 relative au droit d’organisation syndicale et la DUDH (Déclaration Universelle des Droits de l’Homme).

Par ailleurs nous relayerons auprès des syndicalistes de l'UMT, militants de l'AMDH,
syndiqués UMT, adhérents de l'AMDH, d'ATTAC-Maroc et des sympathisants et collègues d'autres ONG au Maroc un appel à la solidarité avec notre camarade Amandine.

Recevez chers camarades, nos fraternelles salutations syndicalistes et solidaires.

Simo,

Délégué du personnel, responsable syndical UMT (Union Marocaine du Travail)
et membre de l'AMDH (Association Marocaine des Droits Humains),

Rabat / Maroc.


Salut, je suis syndicaliste marocain. J'exprime ma solidarité avec Amandine. Et je condamne énergiquement ce licenciement arbitraire. Cette guerre anti-syndicale s'inscrit dans une offensive capitaliste générale qui requiert une large solidarité ouvrière et progressiste.

Je rappelle que notre collègue Mounia Fakhraoui, syndicaliste UMT à l'hôtel Sofitel/Diwan (groupe ACCOR) à Rabat, est toujours licenciée. C'est une décision arbitraire qui a été prise par le directeur Henry Martinet, suite la grève organisée par les ouvriers de l'hôtel en avril 2006.

Abdellah Lefnatsa,
Rabat / Maroc.


J'exige la réintégration immédiate d'Amandine et l'arrêt des sanctions à l'encontre de la représentante Amandine.
Laydi Zerouali,
syndicaliste (Union Marocaine du Travail),
Cassablanca.

Publié dans Soutien

Commenter cet article