Le tract du collectif

Publié le par soutien

Suite à plusieures demandes, le tract du collectif est reproduit ci-contre. Merci d'en faire bon usage :

Virgin, Virgin… Vous avez dit Virgin ?

…Mais non ! Lagardère !

Virgin est le produit des activités de Richard Branson, « célèbre entrepreneur britannique » qui s’est fait plein d’argent dans des branches aussi diverses que le transport aérien et ferroviaire, les sodas, le sport et la musique. En 2001, il a cédé une partie de ses magasins, dont ceux de France, au groupe Lagardère, qui les a rattachés à sa filiale Hachette Distribution Services (HDS), leader mondial de la distribution de presse. Pourtant, Lagardère reste l’un des principaux producteurs et marchands d’armes de notre pays. Et, tout comme plusieurs de ses confrères, il contrôle une bonne partie des médias de ce même pays ! Pas net, n’est-ce pas ? « Pas net », c’est d’ailleurs ce que se disent aujourd’hui ses salariés, qui s’interrogent sur le lien qu’il y a entre les activités de distribution de produits culturels de ce grand patron et les pratiques sociales qu’il instaure dans les entreprises qu’il contrôle.

Chez Virgin Mégastore, par exemple, on gouverne à la baguette : un employé, délégué du personnel, a été viré, avec l’aval du ministère du travail, parce qu’il « harcelait son supérieur hiérarchique » (mais si, mais si !) ; un autre remercié pour avoir mangé la pizza d’une collègue ; quatre stockistes (la totalité de l’équipe !) ont été licenciés arbitrairement du jour au lendemain ; un formateur évincé, bien que malade après 16 ans de bons et loyaux services ; une caissière, victime de discrimination depuis plusieurs années, s’est trouvée réduite à faire une grève de la faim pour faire reconnaître le préjudice subi.

Dernier épisode de la série : au magasin parisien du boulevard Montmartre, Amandine, vendeuse vidéo désignée comme « conseillère du salarié » et qui avait plusieurs fois assisté ses collègues victimes des tracasseries du patron, s’est trouvée licenciée, pour des motifs spécieux et de manière illégale, suite à une affaire montée de toutes pièces, à la veille des élections professionnelles. Il faut dire qu’elle est syndiquée à Sud, syndicat qui, aux yeux du patron, a sans doute le tort de vouloir se battre…

 

 

 

 Nous exigeons la réintégration d’Amandine

et l’arrêt des sanctions contre les représentants syndicaux !

L’affaire est portée à la connaissance de l’inspection du travail et devant les prud’hommes, mais vous savez bien que les procédures peuvent durer longtemps. C’est pourquoi nous vous demandons de manifester de façon concrète votre solidarité. Et vous savez que les patrons ne sont sensibles qu’à des arguments sonnants et trébuchants.

Vous pouvez nous aider et aider Amandine :

  • en différant vos achats ou en les faisant ailleurs,
  • en signant la pétition ou en envoyant par e-mail un message de réprobation au directeur du magasin : cyril.marion@virginstores.fr, et copie au syndicat : sudvirgin@yahoo.fr,
  • en envoyant un chèque de solidarité à SUD Virgin 37 rue de Bellefond 75009 Paris (mention « solidarité Amandine » au dos du chèque).

    Le collectif de solidarité avec Amandine

Rassemblement tous les vendredis soir à 18 heures devant le Virgin Mégastore du 5 boulevard Montmartre Paris 2ème (M° Grands Boulevards). Site de soutien : http://boycottvirgin.over-blog.com/

Publié dans Soutien

Commenter cet article