Soutien d'un Délégué Sud

Publié le par soutien

Est-ce ce monde là que nous allons laisser à nos enfants ? Ce monde de l'arbitraire, de l'abus de pouvoir, où l'on peut licencier quelqu'un pour sa simple appartenance à un syndicat ?
 
Le fossé se creuse entre les gens comme vous et les gens comme nous, et savez vous pourquoi ? Parce que les rêves après lesquels vous courrez, sont les cauchemars que nous fuyons : ce monde où, quelques nantis, accompagnés de leurs valets, se comportent comme des petits César, le courage en moins, la honte en plus.
 
Juste à lever le petit doigt pour briser une vie. Formidable. Que vous êtes puissant Monseigneur ; des centaines de salariés, chaque année, tombent en dépression, ou pire, se suicident... combien de fantôme vous faudra t'il pour comprendre ? 
 
Bien sûr, ces gens là, anonymes, n'auront jamais une stèle, une rue portant leur nom afin d'honorer leur mémoire.
 
Mais pourquoi vous dis-je cela ? Vous vous en moquez, votre respect ne s'arrête pas aux vivants, comment pourrait il descendre jusqu'aux morts ?
 
Je ne sais pas si le Bon Dieu existe, mais prenez garde ! Il se pourrait qu'un jour, ce soit une Amandine qui vous ouvre la porte... Oh, vous ne serez pas jugé sur votre appartenance au medef ou non, mais seulement sur vos actions. Et leurs conséquences. Peut être que, comme dans le rêve de Dante, de V. Hugo, direz vous que ce n'est pas votre faute, peut être désignerez vous d'autres capitaines, d'autres rois ou d'autres papes, toujours est il, et cela est terrible pour vous, vous ne pourrez jamais dire "je ne savais pas".
 
Bruno Choquet,
Délégué syndical Sud France Telecom.

Publié dans Soutien

Commenter cet article