En force au Virgin de Belle-Epine !

Publié le par soutien

Une vingtaine de militant-e-s (du collectif de solidarité avec Amandine, de Solidaires et de la LCR) se sont donné rendez-vous ce samedi au centre commercial de Belle-Epine à Thiais (Val-de-Marne) pour soutenir Michèle de Sud Mc Do, en procédure de licenciement, et Amandine ; un nombre limité par l’initiative contre les franchises médicales le même jour sur Paris mais suffisant pour perturber l’activité du restaurant (le plus grands du département) pendant une heure.

Nous avons ensuite fait un détour par le Virgin attenant pour réaffirmer notre exigence de réintégration d’Amandine sous l’œil ébahi de l’encadrement du magasin.

Ci-contre, le tract diffusé à 1000 exemplaires à cette occasion :
 
 
Halte à la répression antisyndicale
chez Mc Donald’s et chez Virgin !
 
 
Le 29 septembre 2007.
 
Madame, Monsieur,
 
Les restaurants Mc Donald’s se sont fait une réputation pour leurs conflits sociaux à répétition et pour leur antisyndicalisme primaire. Aujourd’hui, c’est au tour de Michèle, hôtesse depuis 14 ans au restaurant de Belle-Epine et représentante du syndicat Sud Mc Do, d’être menacée de licenciement : en inaptitude pour raison médicale, la direction veut la  « reclasser » dans un restaurant situé au fin fond de l’Ile-de-France… alors que le poste adapté à son état de santé est disponible dans une dizaine d’autres restaurants dont le sien ! Mc Do ne trompe personne avec une telle manœuvre visant à placardiser une militante active.
 
L’enseigne des magasins Virgin, propriété du groupe Lagardère, s’est aussi fait connaître pour ses pratiques antisyndicales : en 2004, c’est le licenciement d’un délégué Cgt, avec l’aval du Ministère du Travail, pour avoir soi-disant… harcelé moralement son Directeur ! En 2005, c’est celui d’un candidat Cgt pour avoir… mangé la part de pizza d’une collègue ! En 2006, c’est l’éviction d’Amandine, vendeuse depuis 9 ans au magasin Virgin des Grands Boulevards à Paris et Conseillère du salarié Solidaires, suite à de prétendues menaces envers sa hiérarchie et sans que la direction ne sollicite l’autorisation de l’Inspection du Travail ce qui est pourtant obligatoire ! Une procédure juridique est en cours pour obtenir sa réintégration et des manifestations ont lieu régulièrement devant son magasin (plus d’infos sur http://boycottvirgin.over-blog.com).
 
Nous demandons l’arrêt de la procédure de licenciement
de Michèle (Mc Do) et la réintégration d’Amandine (Virgin) !
 
Le droit de se syndiquer, tout comme celui de faire grève que le gouvernement remet frontalement en cause, font partie de nos libertés fondamentales. Le patronat n’hésite pas à s’attaquer aux syndicalistes jugés trop revendicatifs pour mieux asseoir sa politique de précarisation généralisée. Ne laissons pas faire !
 
 
Les syndicats, associations et organisations politiques signataires : les Alternatifs Val-de-Marne, Attac (groupe local), collectif de solidarité avec Amandine, Union Locale Cgt de Rungis, Fsu Val-de-Marne, Lcr Val-de-Marne, section Pcf de Rungis, Solidaires Val-de-Marne, Sud Ed, Sud Mc Do, Sud Virgin, les Verts Val-de-Bièvre.
 
 
Un long article sur Michèle est paru dans le Parisien 94 du 1er octobre. L’Inspection du Travail a finalement autorisé son licenciement sur la base des seules déclarations de l’employeur… Un recours contre cette décision est à prévoir ainsi qu’une nouvelle mobilisation.

Publié dans Action

Commenter cet article