Licenciement de Cédric : 3ème round le 18 novembre

Publié le par soutien

Cédric, stockiste et représentant CGT chez Virgin, a fait l'objet, en 2003, d'une procédure de licenciement pour un motif inédit : harcèlement moral envers son Directeur ! En fait, la direction de l'enseigne, confrontée à l'époque à l'essor du syndicalisme de lutte chez Virgin alors incarné par la CGT, avait décidé de faire un exemple en s'en prenant à un délégué actif. L'Inspection du Travail n'a pas été dupe et a donc refusé ce licenciement.
 
La direction a ensuite fait appel de cette décision auprès du Ministère du Travail (dirigé à l'époque par un certain François Fillon...) qui a autorisé le licenciement de notre camarade en 2004 en dépit d'une forte mobilisation syndicale et politique et d'une importante médiatisation de ce dossier inédit.
 
Cédric a alors saisi le Tribunal Administratif pour renverser cette décision éminemment politique : après plusieurs échanges de mémoires entre les parties, l'audience a eu lieu mardi 18 novembre au TA de Paris quatre ans après son éviction de l'enseigne. Résultat dans deux à quatre semaines...
 
Il s'agit aussi de faire en sorte qu'une dangereuse jurisprudence à l'encontre des militants syndicaux actifs ne se développe (des exemples chez Tati et ASF).

Publié dans Actualité

Commenter cet article